Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Daumesnil, Agence immobilière PARIS 75012

Bercy-Charenton, un quartier à l’aube d’un grand chambardement !

Publiée le 09/12/2019

Bercy-Charenton, un quartier à l’aube d’un grand chambardement entre Paris et la banlieue.

D’ici vingt ans, un nouveau quartier doit voir le jour sur le XIIe arrondissement et Charenton-le-Pont (Val-de-Marne).

Le projet Bercy-Charenton doit se jouer sur le XIIe arrondissement et la ville limitrophe, Charenton-le-Pont (Val-de-Marne). C’est l’un des derniers quartiers qui offre du foncier disponible sur la capitale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'objectif est de réanimer le secteur. A terme, c'est 5 000 logements qui devraient sortir de terre, accompagnés de près de 400 000 m2 de bureaux et 60 000 m2 de commerces et services. Plus de 30 000 m2 de programmes hôteliers sont aussi planifiés. Un pôle logistique de 17 000 m2 au plancher, profitant de la proximité avec la gare de Bercy, verra aussi le jourdu côté parisien à la place de la halle Gabriel-Lamé.

A ceux qui déplorent une bétonisation de l'espace, les acteurs des deux projets opposent une démarche environnementale. Pour 1 000 logements construits de ce côté, 1 000 arbres seront plantés. Au total, sur Charenton, le projet prévoit 3,6 hectares d'espaces verts. Du côté parisien, le gros projet vert est un parc de 2 hectares au milieu du quartier, accompagné de plantations d'arbres partout ailleurs.

Des « zones de franchissement » et passerelles seront créées pour permettre, aux piétons, de circuler à l'intérieur du quartier, de relier Paris à Charenton et Charenton à ses différents quartiers. La rue Baron-le-Roy, qui se ferme aujourd'hui abruptement par un énorme mur en pierres, sera prolongée vers Charenton. Cette rue permettra de recréer le lien entre les deux villes. Elle sera amenée à devenir LA rue commerçante du quartier.

Le travail s'annonce titanesque. D'abord, la SNCF doit libérer l'espace que ses infrastructures occupent. Ces travaux, discrets, devraient durer plusieurs mois. Les travaux ne devraient pas être lancés avant 2021 et durer au moins une dizaine d'années.

 

Source : Le Parisien

Notre actualité